Bonjour,

Un autre exercice de mon atelier d'écriture, 

Quand j’ai entendu l’énoncé, écrire un texte avec l'incipit « lorsque j’avais six ans, j’ai vu »

Ouille ! Je n’ai pas de mémoire, je n’ai pas de souvenir d’enfance !

J’ai du faire des gros yeux car Françoise m'a dit «  tu peux inventer ».

Je cherche, et je me souviens d’une petite histoire de mon enfance que ma sœur nous raconte très régulièrement.

J’ai pris beaucoup de plaisir à coucher sur le papier ce joli moment de ma vie.

J'ai envi de le  partager avec vous ! 

Bon, il y a des petites différences avec la réalité ! Mais en gros c'est bien ton histoire Pascale !

Lorsque j’avais six ans, j’ai vu, mes sœurs ouvrir les cadeaux de Noël qu’elles avaient trouvé, caché dans la garde de robe de maman.

Je me souviens, nous avons joué avec un bon moment, car maman était en bas, elle pensait que nous dormions tous sagement.

Mon petit frère pleurait doucement près de nous. Il avait peur que maman monte et nous rouspète. Dans l’armoire, il n’y avait pas de jouer pour lui. Juste ces trois poupées, une brune, une blonde, une rousse.

Nous avons enlevé les emballages pour jouet plus facilement avec. Nous étions heureuses Noël étant que dans une semaine et les  jouets que nous avions, ne nous intéressé pas autant que ces trois poupées.

Après un long moment nous décidons de tout ranger. Nous galérons à remettre tous les petits bouts de fils de fer qui tiens les poupées dans leurs boites.

Ma plus petite sœur continue de jouer pendant que Pascale et moi on essai de tout remettre en ordre.

Ouf ! Nous avons réussi la deuxième poupée est retournée dans la garde robe. Maman ne verra rien !

Et là ! Catastrophe ! Ma petite sœur a cassé la poupée, la tête et les yeux sont disloqués. Il nous a fallut plus de deux heures pour arranger la poupée.

Entre nos fous rires et la peur de voir maman sur le pas de la porte. La poupée est retournée dans la boite avec les yeux de travers, nous n’avons pas su les remettre droits.

Le jour de Noël, Maman nous offre nos poupées au hasard. Et bien sur, c’est moi qui ai obtenu la poupée aux yeux de travers. Maman n’en à jamais rien su !

Heu ! en fait si, nous lui avons raconté cette petite histoire quelques années plus tard. Elle nous à dit «  je m’en doutais, je trouvais que ta poupée avait un drôle d’air, pas le même que le jour ou je l’ai acheté !

102041306_o

Image trouvée sur le net !

Merci pour vos visites et vos messages

Prenez soin de vous et des vôtres.

Ps : Si vous aimez mon univers, n'hésitez pas à vous abonner ! Ici